Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici
x

Aberfeldy Single Malt Whisky

Aberfeldy a été mise en service en 1898, à une époque florissante pour l’industrie du whisky. Le marché pour le whisky d’assemblage semblait sans limite. Le scotch (allongé de soda) était LA boisson de l’empire britannique. John & Tommy Dewar, les deux propriétaires de la société créée par leur père John Dewar, engagèrent Charles Doig, l’architecte star du whisky, rendu célèbre par le toit en pagode – et ses petites cheminées couvertes – dont il chapeautait le bâtiment qui servait à sécher le malt. Avec la construction de la distillerie Aberfeldy, nécessaire pour subvenir aux besoins en single malt de ses blends qui connaissent un grand succès, John Dewar & Sons franchit une nouvelle étape. La distillerie était aussi moderne que possible. Construite à partir de pierres extraites et taillées sur place, elle possédait une turbine hydraulique et une machine à vapeur pour ses besoins en énergie. Ele avait aussi son propre générateur pour l’électricité. Le chai était équipé d’un ascensieur hydraulique. La distillerie était raccordée au réseau de chemin de fer pour transporter le whisky jusqu’à Perth où il était asssemblé dans les entrepôts de Dewar’s & Sons et amener de l’orge en quantité. Dès sa mise en service, Aberfeldy produisait 5 700 litres d’alcool pur par semaine.

Le site n’avait pas été choisi au hasard. «C’est un excellent emplacement» se félicite le journal local, The Victualling Trades’ Review, pour annoncer la construction. «L’approvisionnement en eau sera assuré par la Borlich (aujourd’hui connue sous le nom de Pitilie), une rivière toujours pleine, même pendant les étés les plus chauds. L’eau a été analysée et il a été prouvé qu’elle est d’excellente qualité pour les opérations de distillation». Bien plus encore, la rivière est connue pour être riche en… or. C’est l’un des rares endroits où les Écossais viennent encore aujourd’hui tamiser l’eau à la recherche du précieux métal. «L’alchimie, ce procédé qui permet de transformer la matière en or, est un peu plus facile à mettre en œuvre lorsque votre principal ingrédient en contient déjà» répétait avec malice Tommy Dewar. Notre homme était d’ailleurs très connu pour ses bons mots. «Sans publicité, c’est la fossilisation assurée» ou «Continue de communiquer et la communication te permettra de continuer». C’est à lui que l’on doit le formidable succès du blend qui porte le nom de sa famille. Pendant son tour du monde entre 1892 et 1894, il a signé un contrat de distribution dans chacun des 36 pays visités. Le succès de son whisky d’assemblage, en particulier Dewar’s White Label, premier blend écossais vendu aux USA depuis le début du 20e siècle, n’a pas permis de lancer Aberfeldy en tant que single malt avant 1991. Puis Aberfeldy 21 ans est apparu en 2003. Tommy Dewar aimait à répéter : «Nous prenons soin de nos aînés. Surtout après les avoir mis en bouteille».

Filtrer par:

Aberfeldy
21 ans

€93.00
Épuisé